Les modalisateurs



            Ce sont des termes ou expressions qui indiquent l’attitude du locuteur vis-à-vis du monde, de son discours ou de son allocutaire. Quand on parle, on ne fait pas que décrire le monde, mais on l’évalue, on le déconstruit, on le reconstruit. Le procédé permettant de se positionner par rapport à son dire est la modalisation.

           

             La modalité appréciative qui exprime un jugement de valeur ou un sentiment de la part de l’énonciateur (beau, malheureux, hélas, doucement…) : Il a publié un formidable article sur les connecteurs argumentatifs.


            La modalité épistémique qui exprime un jugement du sujet par rapport à la valeur de vérité de son énoncé. L’expression de la probabilité, de la certitude, de la vérité, de l’éventualité (peut-être, certainement, en vérité…) relèvent de cette modalité. Ex : Il est possible que j'aille au cinéma ce soir. 


            La modalité déontique qui rend compte de la position d’autorité postulée par le locuteur. Elle se manifeste par l’expression de la volonté, du devoir, de la nécessité, du conseil et toutes les marques de la phrase injonctive. Ex : Il doit partir.